Les communautés de l'Arche



 "Dans notre monde si divisé, si dur parfois, la personne ayant un handicap mental nous apprend les chemins de la confiance, de la simplicité, de l'amour, et de l'unité."

L'Arche : Des foyers intégrés dans la ville ou le village, où vivent avec les personnes ayant un handicap mental des professionnels engagés et des volontaires.

L'Arche : Un lieu de travail où dans différents ateliers (mosaïque, bougies, peinture, cartes de voeux, jardinage, entretien...) chacun trouve une raison de vivre et de s'épanouir.

L'Arche : Une vie communautaire où tous partagent leur travail, leurs souffrances et leurs joies, dans une ambiance familiale et fraternelle.

L'Arche : Une nouvelle forme de communauté chrétienne dans l'Esprit de l'Évangile et des Béatitudes, ouverte à l'oecuménisme, à l'Interreligieux et à l'accueil des incroyants (chercheurs de vérité).

En 2012, l'Arche compte 31 communautés en France, 141 communautés dans le monde, et de nouvelles communautés en création.

Pour comprendre les bases et les principes de l'Arche voir les extraits de la Charte Internationale des communautés de l'Arche.

Pour Approfondir :  



Jean Vanier, fondateur de l'Arche

Répondre à la détresse des personnes ayant un handicap mental

Vivre ensemble

Vie communautaire, vie de famille

Un encadrement professionnel

Jean Vanier, fondateur de l'Arche
                              
Né au Canada en 1928, Jean Vanier est d'abord Officier de la Marine Royale, puis Docteur en philosophie et enseignant à l'Université de Toronto. Eclairé par les conseils d'un dominicain, le Père Thomas Philippe, il se sent alors appelé à partager la vie simple des personnes handicapées mentales.
En 1964 il accueille deux personnes handicapées dans une maison récemment acquise à Trosly, près de Compiègne.

" Il était évident pour moi qui le besoin fondamental de Raphaël et Philippe n'était pas d'abord de vivre indépendamment avec une autonomie complète - car cela leur était impossible à cause de leur handicap. Ils avaient besoin de personnes qui s'engagent envers eux par toute leur vie, dans un esprit non de gain financier, mais de gratuité et d'amour. En vivant ainsi, j 'ai découvert que cela correspondait aussi à un besoin profondément humain encore caché en moi "

Dès 1969, des assistants ayant vécu à Trosly fondent d'autres communautés, en France, au Canada, en Inde, en Afrique. Aujourd'hui, l'Arche compte 25 communautés en France, 118 dans le monde, plus de 400 foyers, et poursuit son expansion. Depuis 1990, l'Arche est présente à Lyon.

Répondre à la détresse des personnes ayant un handicap mental

aurelie.JPG mickaelroyol.JPG sego.JPG yvesaulas.JPG
L'Arche a été créée pour répondre à la détresse des personnes ayant un handicap mental, trop souvent rejetées par notre société alors qu' elles possèdent des qualités d'accueil, d'émerveillement, de spontanéité qui font largement défaut dans notre vie de tous les jours.

L'Arche veut témoigner qu'une vie de relation est possible avec des personnes handicapées et que leur vie a de la valeur.

Enracinées dans la foi mais ouvertes à des personnes d'origine, de culture, de religion différentes, les 120 communautés de l'Arche sont réparties dans 30 pays sur les 5 continents. Elles réunissent aujourd'hui plus de 3 000 personnes.

 " Quand on est en état de faiblesse, on n'a pas besoin de grands discours ou d'actions, mais de la présence de quelqu'un qui vient près de nous pour nous tenir la main et dire : " je suis content d'être là avec toi ". Ainsi on sait qu'on est aimé non pas pour ce qu'on est capable de faire, mais pour ce qu'on est. C'est de là que renaît la confiance en soi. " Jean Vanier.

Vivre ensemble

Les foyers de vie de l'Arche réunissent des personnes d'horizons différents autour d'une vie communautaire dans laquelle chacun s'enrichit au contact de l'autre.

Les personnes handicapées choisissent l'Arche comme leur " chez elles ". Elles sont les permanentes de la communauté. Elles y grandissent et découvrent avec d'autres leur chemin personnel. Elles travaillent en Centre d'Aide par le Travail ou en Centre d'Activités de Jour.

 Les assistants (professionnels engagés et volontaires) font le choix de vivre dans la même maison que les personnes ayant  un handicap. Ils partagent leur vie quotidienne dans un esprit de fraternité et de simplicité et travaillent aussi au centre d'activités de jour. La communauté leur propose des temps de rencontre, de formation professionnelle, mais aussi un accompagnement personnel.

Pour beaucoup de jeunes, une année passée à l'Arche constitue une expérience unique de découverte d'eux-mêmes. Pour quelques-uns, l'Arche est un lieu d'engagement à plus long terme, parfois même la réponse à une vocation et à un projet profesionnel.

  
 Vie communautaire, vie de famille

Les foyers sont composés de six à huit personnes handicapées et de trois à six assistants, de façon à préserver un mode de vie de type familial.
Dans le foyer, les personnes handicapées et les assistants participent ensemble aux tâches toutes simples de la vie quotidienne : cuisine, courses, ménage. Les réunions de foyer permettent de décider ensemble de l'organisation de la vie commune. Les temps de fête, de prière et de célébration illuminent la vie.
La vie de chaque foyer est régit par les normes de qualité et de sécurité du secteur médico-social. Le projet personnalisé de chaque personne en situation de handicap est la base de l'action éducative. Il doit 
se conjuguer avec celui des autres et la recherche de l'équilibre de vie pour tout le groupe.

Un encadrement professionnel

Vivre avec des personnes handicapées ne s'improvise pas. L'équipe d'assistants s'est professionnalisée au fil du temps et s'appuie sur la compétence de professionnels éducatifs en interne et médicaux, paramédicaux et du domaine pychiatrique en externe pour mieux comprendre l'enjeu des relations et apprendre à ajuster son attitude aux personnes et aux contextes rencontrés.